Le musée National de la Renaissance et sa très belle collection de verre soufflé et filé

C’est avec un peu de retard que je vous livre cet article puisque c’est en 2020 que je me suis rendu pour la première fois et en très bonne compagnie au Musée National de la Renaissance de la ville d’Ecouen, sans savoir vraiment ce que j’allais y découvrir à part un très beau château, des armures et la célèbre statuette de « Daphné » de Wenzel Jamnitzer.

Très curieuse de venir visiter ce lieu et son parc, j’ai pu découvrir avec surprise un très beau décor et de nombreuses merveilles, mais surtout une magnifique collection d’objets en verre aussi bien soufflés que filés.

J’ai donc naturellement eu envie de partager avec vous quelques images de cette collection car il me semble que certaines œuvres seront de véritables découvertes pour beaucoup, comme la merveilleuse scène miniature en verre filé de la commedia dell arte ou encore de très beaux ensembles d’objets soufflées selon la technique favorite de bien des verriers, le reticello.

La verrerie de la renaissance et le vocabulaire associé

Voici quelques objets qui ont particulièrement attiré mon attention et j’ai pensé qu’il serait intéressant que nous en profitions pour apprendre le vocabulaire utilisé pour décrire cette verrerie du XVI et du XVII siècle.

Pour commencer vous pourrez découvrir un ensemble de Verre et de Gobelet à jambes. Le verre est plus délicat que le gobelet qui est beaucoup plus massif. La jambe est ce que nous appelons plus communément aujourd’hui le pied.

Verre à jambes mufles de lion

Verrerie des Pays Bas – Verre à jambes – Verre à jambes mufles de lion – Gobelet sur jambes à mufles de lion – Gobelet à mascarons- XVI siècle
Verrerie des Pays Bas – Musée National de la Renaissance – Gobelet à mufles de lion – Verre craquelé et doré- XVI siècle

Vous aurez certainement remarqué ce médaillon doré sur le gobelet craquelé. C’est ce que l’on appelle un ornement  » à mufles de lion « . Il s’agit plus précisément d’une pièce en verre décorative en forme de médaillon soudée à un objet comme ci-dessus sur le gobelet. Un mufle représente finalement un masque d’animal. Il en existe d’autres types que l’on peut notamment retrouver dans l’architecture.

Le verre jambes à serpents

Verrerie des Flandres et des Pays Bas -Verre jambes à serpents- verre gravé – Armes de l’Espagne et des 17 provinces des Pays-bas – XVI siècle

J’ai l’impression que ce qui différencie un verre, d’une flûte ou d’un gobelet, c’est qu’il est plutôt élancé mais pas trop, qu’il comporte une jambe plus ou moins longues contrairement au gobelet qui lui est plutôt sans pied ou bien très court et dont le récipient est plus épais que pour un verre. Mais peut-être pourrez-vous m’en dire plus à ce sujet dans les commentaires ? C’est peut-être une question de dimensions …

En tout cas, j’ai appris que ce type de verre à pied très décoratif, réalisé à partir de cannes de verre décorées et torsadées portent le nom de jambes à serpents. C’est encore aujourd’hui un style exploité par de nombreux artistes, je pense notamment aux artistes Karina Guevin et Cédric Ginard.

Verre à boutons ou Gobelet à jambes soufflées ?

Alors, voilà un cas intéressant. Deux verres, dont la description fait que je ne comprends plus la différence entre un gobelet et un verre.

Pour moi nous avons ci-dessus deux verres à jambes soufflées et effectivement une flûte que l’on reconnait par sa hauteur exceptionnelle (à droite de la photo de gauche). Une autre différence dont je n’ai pas su comprendre la subtilité, c’est que nous avons à gauche un verre à boutons et à droite un verre avec une jambes dîtes soufflées. Si vous pouvez m’éclairer sur ces points, encore une fois, n’hésitez pas.

Verre à coquilles ?

Là encore un cas intéressant. On comprend bien la différence entre une coupe et un verre ou un gobelet. C’est une question de taille. La grande coupe blanche décorée de cannes torsadées porte le nom de Coupe à coquilles car cette forme est inspirée par les coquillages à pointe.

Alors, je me demande pourquoi l’autre verre de droite, ne porte que le nom de verre à jambes…

Les coupes et les coupes fermées

Impossible ne pas montrer de plus près la grande coupe blanche fermée, une pure merveille entièrement décorée avec la technique dite reticello avec inclusions de micro bulles d’air entre chaque croisement de ligne de verre blanc. Une splendeur. Malheureusement je n’ai pas la description qui l’accompagne.

Sujets et miniatures en Verre filé

Pour finir cette visite du pôle verre du musée, j’ai gardé le plus exceptionnel à mes yeux, cette scène de La commedia dell’arte. Je n’avais jamais vue une telle composition même dans les plus beaux livres que j’ai eu l’occasion de feuilleter. J’ai été émerveillé de voir cela. Les chandeliers sont en verre, les personnages et les animaux ainsi que la petite vaisselle.

Verrerie de la renaissance – Musée National de la Renaissance –
La Commedia Dell’Arte – Jacques Raux – Nevers – XVII siècle – Verre filé et émaillé
Verrerie de la renaissance – Musée National de la Renaissance –
La Commedia Dell’Arte – Jacques Raux – Nevers – XVII siècle – Verre filé et émaillé

Dans ce théâtre miniature, tous les éléments ont été filé au chalumeau, à la lampe comme on le disait autrefois selon les techniques des verriers vénitiens. J’ai tenté de rechercher des informations rapidement sur Jacques Raux en vain. Apparemment cette œuvre aurait été restauré au XVIII siècle mais je ne peux pas l’affirmer. Là encore, si vous souhaitez contribuer à cet article vous pouvez me faire parvenir vos informations.

J’espère que vous aurez découvert des objets intéressants et appris du nouveau vocabulaire grâce à cet article et que cela pourra enrichir votre parcours. Je ne connaissais pas moi-même ce qu’étais par exemple un décor  » mufles de lion « . C’est pourquoi je me suis sentie inspirée pour partager cela avec vous de cette façon.

Quoiqu’il en soit le Musée National de la Renaissance est un endroit qui mérite d’être connu et visité plus d’une fois et en toute saison car son parc et sa belle forêt sont des espaces très agréables. J’ai régulièrement la chance de pouvoir m’y promener et m’y ressourcer puisque je vis à quelques minutes seulement de ce lieu historique, c’est pourquoi je vous le recommande.

Je regrette de n’avoir pas pu faire davantage de photos et de meilleure qualité, mais je ne m’attendais vraiment pas à découvrir une telle collection. Je peux donc vous affirmer que j’aurai le plaisir d’y retourner à l’avenir et de vous faire découvrir en meilleure qualité ces pièces aussi uniques que sublimes ainsi que d’autres éléments très inspirants et instructifs que j’ai apprécié là-bas, notamment la collection de bijoux ou encore les livres que l’on y trouve.

Si vous avez apprécié cette découverte, sachez qu’à l’heure où j’écris ce post, une exposition est actuellement en cours au musée autour du verre émaillé de la renaissance jusqu’au 14 février 2022 et que cela me semble être une exposition d’une incroyable qualité ! Vous pourrez en savoir plus en vous rendant sur le site internet du musée lui-même et vous procurer le dossier de presse très fourni qui comporte des photos des pièces présentées. Je vous assure que c’est un vrai régal pour les yeux.

Avez-vous dans vos alentours un musée qui vous a charmé dernièrement où il y est exposé de belles pièces en verre ? Dîtes moi tout !

En tout cas les verriers, je vous souhaite une bonne flamme comme toujours et à bientôt pour une nouvelle découverte !

Nathalie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s